Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'Esprit de tolérance en Islam

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

1L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty L'Esprit de tolérance en Islam le Lun 5 Mai - 0:21

Talab-al-ilm

Talab-al-ilm
Rappel du premier message :

Au nom de d'Allah, l'infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Que la prière et bénédiction soient sur son messager, Mohammad, le dernier des prophètes. Amine

Bonjour tout le monde

L’Islam c’est  la religion de la conviction, et non de la contrainte. Il ne veut pas de croyants du bout des lèvres, mais du profond des coeurs. Il les veut les yeux ouverts à la lumière, de leur pleine volonté, faisant librement leur choix. Il les veut convaincus en leur âme et conscience, et non menés dans l’obscurité. Il ne veut pas les voir embrasser la religion de Dieu, de peur d’être châtiés, punis ou tués, c'est pourquoi le Coran dit :

“Si ton Dieu l’avait voulu, tous les habitants de la terre, sans exception, auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir Croyants (Musulmans) ?” [Jonas : 99].

Dans l’Islam, la contrainte est  un péché, parce qu’elle va à l’encontre de l’esprit de cette religion qui porte, en son essence, les éléments de son éternité. Il n’a pas besoin d’une épée brandie, ni d’aucun autre moyen de violence matérielle ou morale. La méthode à respecter pour propager la foi ne doit pas dépasser l'argumentation et le conseil, dans les limites de la courtoisie et la bienveillance:

- “Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés.”, [Les Abeilles : 125].

Encore un ordre de Dieu à Mohammad, dans le même sens. De tels ordres, et leurs semblables, trouvent leur fondement dans un principe essentiel unique; ils émanent d’une source essentielle unique, illustrée par quatre mots qui ont rendu l’Islam célèbre dans l’Histoire :

“Point de contrainte en religion”, [La Vache : 256].

A cette source s’abreuvèrent les premiers croyants, Émigrés et partisans,
ayant accompagné le Prophète et partagé sa vie; ils l’entendirent et le virent gérer les problèmes de la communauté avec cet esprit de tolérance et de compréhension qui le distingua.

A cette source s’abreuve, tout particulièrement, le second des Calife bien-guidés, Omar ibn al Khattab. A Jérusalem-Al Qods, et dans l’église du Saint Sépulcre, se souvenant des paroles de Dieu et de la Sunna de Son Prophète, il s’interdit de prier dans ladite église, si chère aux coeurs des Chrétiens, afin de la leur conserver, empêchant, ainsi, qu’elle soit, par la suite, transformée en mosquée. C’est en cette occasion qu’il accorda aux habitants de Jérusalem-Al Qods la mémorable charte qui porte son nom -la Charte omarienne- qui, dans l’histoire des religions, est, sans conteste, une perle unique.

Omar ibn al Khattab puisait son comportement dans le Livre de Dieu et la Sunna de Son Prophète; il se conformait à l’esprit de l’Islam. Il ne cherchait, en aucune manière, à conclure un “marché politique”, à l’instar de ce que font habituellement les conquérants ou les envahisseurs, dans pareilles circonstances. La “Charte omarienne” ne fut guère une mesure opportuniste et intéressée prise dans l’intention de se rallier les Chrétiens de Jérusalem et de les éloigner intellectuellement, socialement et religieusement de Byzance, comme l’ont prétendu la plupart des historiens occidentaux.

En 614, dans les guerres contre Byzance, les armées perses commandées par Chosroès II, remportèrent des victoires qui leur ouvrirent le chemin de Jérusalem-Al Qods; elles y entrèrent, y commirent destructions et vols, laissant l’église du Saint Sépulcre en ruines après en avoir volé les trésors et les reliques, entre autres la vraie Croix. Puis elles envahirent Damas et terrorisèrent ses habitants qui se virent, ainsi, exposés à la mort et à la captivité.

Plus tard, en 628, Héraclius, l’empereur byzantin, réussit à effacer les séquelles de cette défaite en infligeant, à son tour, une défaite aux armées persanes, et reprit la Croix. Jusqu’à ce jour la Chrétienté orientale commémore cet événement sous l’appellation de “Fête de la Croix”.

Dans une telle conjoncture, il nous incombe de comparer le comportement des Perses avec celui des Musulmans, vingt ans après. Ainsi, il nous sera donné de rendre justice à l’Islam et de réaliser l’ampleur de sa tolérance et de sa magnanimité.

Cette tolérance de l’Islam s’illustra, dans ses aspects les plus resplendissants, en Andalousie qui, à l’origine, lors de la conquête musulmane, était habitée de Chrétiens.

Des centaines d’années après cette conquête - alors que les arabes musulmans les gouvernaient - les Andalous étaient restés à majorité chrétienne, avec une minorité juive. Ce qui prouve que les gouvernants musulmans avaient laissé à leurs administrés la liberté de croyance et de foi.

Will Durant écrit ce qui suit : “Jamais l’Andalousie ne fut gouvernée avec tant de douceur, de justice et de sagesse que par ses conquérants arabes … Ils se comparent favorablement aux empereurs grecs de leur temps; ils furent certainement en amélioration sur le régime visigothique despotique qui les avait précédés. Leur administration des affaires publiques fut la meilleure du monde occidental de cette époque. Les lois étaient rationnelles et humaines et étaient mises en oeuvre par un pouvoir judiciaire bien organisé. Dans la plupart des cas, les peuples conquis, dans leurs affaires intérieures, étaient gouvernés par leurs propres lois et leurs propres fonctionnaires … D’autre part, les autorités maures accordèrent la liberté du culte à toutes les religions non musulmanes” (Histoire de la civilisation) , Paris 1966, Tome X, pp. 501, 502, 505).

Comme nous venons de le dire, les événements se comparent et se jugent à travers leurs semblables dans le temps et l’espace : En 1492, Grenade, le dernier État musulman d’Andalousie disparut, et avec lui prit fin le gouvernement de l’Andalousie par les Arabo-Musulmans, après environ 800 ans au cours desquels Cordoue, Tolède et Grenade - pour ne citer qu’elles - scintillèrent de l’une des plus grandes civilisations que le monde ait jamais connues.

Au lendemain de la chute de Grenade, Isabelle, la “Très Catholique” reine de Castille, épouse du “Très Catholique” roi d’Aragon, promulgua son terrible et tristement célèbre édit qui ordonnait aux Musulmans, et aux Juifs d’Andalousie, - c’est-à-dire aux non Chrétiens - de choisir l’une des trois options suivantes :

1- Embrasser la religion chrétienne
2- Quitter l’Andalousie
3- La prison ou la mort

À partir de cet “Edit”, commencèrent les malheurs des Juifs et des musulmans d’Andalousie, auxquels le fanatisme espagnol aveugle proposa
trois verres dont le plus doux est d’un goût amer humainement insupportable. Sans nul doute, les Juifs de ces temps-là firent, en leur âme et conscience, une comparaison entre la tolérance arabe musulmane et le fanatisme chrétien espagnol, et réalisèrent l’énorme distance qui les sépare.

Source :  L'Islam tel que je l'ai connu: religion de la clémence et de la paix. Écrit par un chrétien Nasri Salhab  2003

Wa Salam

.

http://www.aimer-jesus.com

201L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Mer 17 Avr - 16:13

Lechercheur


Mais le sujet concerne la tolérance en Islam et n'a pas  de lien a mon humble avis avec le prophète et ses déboires avec le sexe opposé.

202L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Lun 22 Avr - 14:34

Yacoub

Yacoub
"Point de contrainte en religion" la ikrah fi Dîn est venu quand des enfants d'arabes chrétiens ont voulu devenir musulmans ce qui déplaisait à leurs parents.

Si tu te convertis à l'islam puis tu apostasies la RATP tu auras la tête tranchée dans les pays mahométans qui appliquent la charia dure, tu seras ostracisé dans les pays à charia molle.

Tu connais le mot du Grand Savant de l'Islam Al Quardaoui:
"Ô Nobles Musulmans, chariez dur, chariez mou mais chariez toujours selon le Saint Coran, la Parole d'Allah Puissant et Sage.

J'ai mis le chercheur dans mes ignorés pour ne pas répondre aux corâneries.

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

203L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Ven 26 Avr - 1:11

Josué

Josué
Administrateur

204L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Ven 26 Avr - 14:04

Lechercheur


Il ne faut pas oublier que pour les musulmans la tolérance est à sens unique.
Il demandent de la tolérance pour construire des mosquées dans les pays chrétiens, mais l'inverse n'existe pas car chez eux il est interdit de construire des bâtiments religieux autres que des mosquées.

205L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Dim 5 Mai - 14:49

Yacoub

Yacoub
L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 59745647_431338170974752_1807363950879178752_n.jpg?_nc_cat=105&_nc_ht=scontent-cdg2-1

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

206L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Mar 14 Mai - 18:14

Josué

Josué
Administrateur
L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Chrzot10

207L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Empty Re: L'Esprit de tolérance en Islam le Lun 10 Juin - 9:37

papy

papy

Après quatre ans de détention préventive, le plus jeune prisonnier politique d’Arabie saoudite risque la peine de mort. Issu d’une famille chiite, il a participé à 10 et 13 ans à des manifestations pour les droits de l’homme.




L’Arabie saoudite va-t-elle exécuter son plus jeune prisonnier politique, sans doute le plus jeune au monde ? C’est la crainte d’Amnesty international. Murtaja Qureiris a eu 18 ans vendredi et cette majorité ouvre en théorie la porte à la peine capitale, sanction requise contre lui en août dernier.
Les torts de ce garçon, détenu depuis 2014 ? Deux événements font de lui, aux yeux de la justice saoudienne, un opposant membre d’une organisation terroriste. À 10 ans, en 2011, il se trouvait parmi d’autres petits Saoudiens à bicyclette qui accompagnent une manifestation d’Arabes chiites. CNN a retrouvé des images de la scène, on le voit sur son vélo au centre d’un groupe de garçons. Un peu plus tard, il tourne le dos à son père, qui dans un mégaphone demande « des droits » pour le peuple chiite.








L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 Lm7DFvGe_normal


Tamara Qiblawi@tamaraqiblawi






L'Esprit de tolérance en Islam - Page 5 TFaAcd6N5xZ34-5x?format=jpg&name=small


Puis à 13 ans, il assistait aux funérailles de son frère Ali Qureiris, tué en 2011 dans une manifestation au cours de laquelle des cocktails Molotov avaient été lancés sur un poste de police. Le père des deux garçons a été emprisonné lui aussi, pour s’être opposé au régime saoudien.
Arrêté en 2014 par la police des frontières alors que la famille se rendait à Bahreïn, l’adolescent de 13 ans aurait été placé à l’isolement pendant un mois dans un centre de détention pour mineurs dans la ville de Dammam, selon Amnesty International. Là, il aurait subi des coups, des brimades, de multiples tentatives d’intimidation. Les geôliers qui l’interrogeaient lui auraient également promis de le libérer s’il avouait les charges qui pesaient sur lui.
Selon CNN, il aurait au total passé quinze mois à l’isolement ces quatre dernières années. Sans jamais voir d’avocat avant sa première apparition devant un tribunal, spécialisé dans les dossiers de terrorisme, en août 2018. Depuis, alors que la peine de mort a été requise, il attend la suite de son procès, assure Amnesty. Qui appelle l’opinion à réagir.
Rien qu’au mois d’avril, le royaume sunnite aurait exécuté 37 personnes, selon les organisations de défense des droits de l’Homme. La plupart seraient issues de la communauté chiite.
InternationalArabie saoudite

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum