Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

3-9 septembre JEAN 1-2

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 3-9 septembre JEAN 1-2 le Lun 3 Sep - 13:46

Josué

avatar
Administrateur
3-9 septembre

JEAN 1-2

Introduction de Jean.

https://www.jw.org/fr/publications/videos/introductions-livres-bible/livre-de-jean/

2 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Lun 3 Sep - 14:13

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

  • [size=38]Jean – Aperçu[/size]




      • « La Parole devint chair » (1-18)
      • Le témoignage donné par Jean le Baptiseur (19-28)
      • Jésus, « l’Agneau de Dieu » (29-34)
      • Les premiers disciples de Jésus (35-42)
      • Philippe et Nathanaël (43-51)






  • [size=38]1:1[/size]


    • a
    • Ici, « la Parole » désigne Jésus, le principal porte-parole de Dieu.


    • b
    • Ou « était divine ».




    • a
    • Col 1:15, Ré 19:11, Ré 19:13



    • b
    • Pr 8:22, Pr 8:30



    • c
    • Is 9:6, Jean 1:18, Php 2:5, 6





  • [size=38]1:3[/size]

3 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Lun 3 Sep - 15:44

papy

avatar
Jean affirme explicitement que ce livre est destiné à l’évangélisation : « afin que vous croyiez » (Jean 20.31). Pour une fois l’Eglise a suivi le précédent apostolique — si l’on en juge par les millions d’Evangiles de Jean en format de poche qui ont été distribués depuis un siècle.

4 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Mar 4 Sep - 8:08

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
désigne Jésus, le principal porte-parole de Dieu.

5 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Mer 5 Sep - 10:13

Josué

avatar
Administrateur
On lit en Jean 1:3: “Toutes choses vinrent à l’existence par son entremise et, en dehors de lui, pas même une seule chose ne vint à l’existence.” En Colossiens 1:16, il est écrit: “Par son entremise toutes les autres choses ont été créées dans les cieux et sur la terre.” Jean poursuit: “Ce qui est venu à l’existence par son moyen était vie, et la vie était la lumière des hommes.” (Versets 3, 4). Ainsi, c’est par l’entremise de la Parole que toutes les autres formes de vie ont été créées; c’est aussi par l’entremise de son Fils que Dieu permet aux humains pécheurs et moribonds d’obtenir la vie éternelle. Jésus est incontestablement le fort qui, en Ésaïe 9:2, est appelé une “grande lumière”. En Jean 1:5, il est dit: “La lumière brille dans les ténèbres, mais les ténèbres n’ont pas eu raison d’elle.” La lumière représente la vérité et la justice, qui s’opposent aux ténèbres, le contraire de la vérité et de la justice. Jean montre ainsi que les ténèbres ne l’emporteront pas sur la lumière.

6 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Mer 5 Sep - 15:39

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
1.3-4  A été fait: litt. est advenuPar elle: litt. à travers elleRien… la vie: ponctuation de Scorr & M; ponctuation de C et des écrivains chrétiens des 3 premiers siècles qui citent ce texte: «Rien n’a été fait sans elle. Ce qui a été fait en elle était la vie»; A, B, Sorig, pap. P66 & P75 ne portent aucune ponctuation. Il y avait: litt. était; var. S «est». Cette vie: litt. la vieDes êtres humains: absent de Borig.

7 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Jeu 6 Sep - 21:23

samuel

avatar
Administrateur
c'est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites pour lui demander : Toi, qui es-tu ?
PREMIERE PARTIE 1 :19 à 4 :54
LE FILS DE DIEU.

Le Fils de Dieu désigné par Jean-Baptiste et reconnu par les premiers disciples. 1 :19 à 2 :11

Jean-Baptiste présente Jésus comme le Fils de Dieu.

19 à 34 Deux témoins de Jean.

Le prologue étant clos, l'évangéliste commence sa narration en rapportant le témoignage de Jean-Baptiste. Les synoptiques, de même, placent en tète de la leur le ministère du Précurseur. Mais tandis qu'ils rapportent la prédication que Jean adressait au peuple pour lui annoncer la venue prochaine du royaume de Dieu et l'émouvoir à la repentance, notre évangéliste ne nous a conservé que les paroles par lesquelles Jean a présenté Jésus à Israël et l'a désigné à ses disciples comme le Fils de Dieu. Il introduit son récit simplement par la particule et, s'en référant au verset 15, où ce témoignage de Jean a été invoqué comme un argument pour la foi. Il va dire à quel moment et dans quelles circonstances ce témoignage avait été rendu.

- L'occasion du premier témoignage de Jean-Baptiste fut une députation de membres du sanhédrin, envoyés auprès de lui pour s'enquérir de son autorité Nous rencontrons ici pour la première fois cette expression : les Juifs, qui revient fréquemment dans le quatrième évangile. Désignant primitivement les membres de la tribu de Juda, ce terme avait été étendu, depuis l'exil, à tout ce qui restait du peuple de Dieu. Jean l'emploie tantôt dans ce sens général, comme synonyme d'Israélite, (Jean 2.6,13 ; 3.1 ; 7.2) tantôt en lui attribuant une signification religieuse, en l'appliquant au peuple incrédule et rebelle à la prédication de l'Evangile, spécialement aux autorités de Jérusalem, dans lesquelles se concentrait cette résistance (Jean 2.18 ; 5.10,15,16 ; 6.41,52 ; 7.11,13 ; 11.45, etc.)

On a allégué l'emploi de cette expression les Juifs, et le sens défavorable qui s'y trouve attaché, pour prouver que l'auteur n'était pas lui même d'origine juive. Mais à l'époque où Jean écrivait, après la ruine de Jérusalem et la dispersion des Juifs, ceux-ci ne formaient plus une nation.

L'appellation de Juifs avait pris une signification plus religieuse que politique. Il était naturel que Jean l'appliquât à une communauté à laquelle il n'appartenait plus, de laquelle au contraire, Il était séparé profondément par sa qualité de disciple de JésusChrist. (Comparer Apocalypse 2.9 ; 3.9 ; 1Thessaloniciens 2.14-16)

8 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Ven 7 Sep - 8:40

Josué

avatar
Administrateur
*** w15 1/7 p. 15 § 4-6 Le saviez-vous ? ***
La Bible dit que Jésus est « dans le sein » du Père (Jean 1:18). Ces mots évoquent la position de faveur que Jésus a auprès de Dieu, ainsi que l’intimité qui les unit. Ils renvoient à une coutume que suivaient les Juifs lors des repas.
Aux jours de Jésus, les Juifs s’étendaient sur des divans disposés autour de la table. Chaque convive avait la tête près de la table, les pieds à l’opposé et le coude gauche appuyé sur un coussin. Dans cette position, le bras droit restait libre. Puisque les convives se tenaient tous allongés les uns près des autres sur leur côté gauche, « un homme avait la tête près de la poitrine de celui qui se tenait derrière lui, explique un ouvrage de référence, et, par conséquent, on disait qu’il “s’étendait dans le sein” de l’autre ».
S’étendre dans le sein du chef de famille ou de l’hôte organisant une fête était un honneur. De ce fait, lors de la dernière Pâque de Jésus, c’est l’apôtre Jean, le disciple qu’il « aimait », qui était étendu dans son sein. Jean a ainsi pu « se pench[er] [...] en arrière sur la poitrine de Jésus » pour lui poser une question (Jean 13:23-25 ; 21:20).

9 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Sam 8 Sep - 17:09

Josué

avatar
Administrateur
*** w15 15/6 p. 4 § 3 Christ la puissance de Dieu ***
C’est lors d’un festin de mariage à Cana, en Galilée, que Jésus a accompli son premier miracle. Il se peut que le nombre de convives présents à ce mariage ait été plus important que prévu. Quoi qu’il en soit, le vin est venu à manquer. Marie, la mère de Jésus, faisait partie des invités. Depuis des années, elle avait sans doute médité sur toutes les promesses prophétiques qui concernaient son fils. Elle savait notamment qu’il serait appelé « Fils du Très-Haut » (Luc 1:30-32 ; 2:52). S’est-elle dit que son fils possédait des pouvoirs dont il ne s’était pas encore servi ? Ce qui est sûr, c’est qu’à Cana, Marie et Jésus ont éprouvé de la compassion pour les jeunes mariés et qu’ils ont voulu leur éviter une grande gêne. Jésus savait que l’hospitalité était un devoir. Il a donc transformé environ 380 litres d’eau en un « excellent vin » (lire Jean 2:3, 6-11

10 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Dim 9 Sep - 7:57

samuel

avatar
Administrateur

  1. est invité aux noces de Cana
    Le troisième jour après son départ pour la Galilée, il arrive à Cana, où se célébrait une noce. Il y est convié, avec ses disciples. (1, 2.)
  2. Il repousse l'intervention de Marie,
    qui lui expose l'embarras causé par le fait que la provision de vin est épuisée. Il répond que son heure n'est pas encore venue, et que Marie n'est pas en communion de sentiments avec lui. Celle-ci cependant recommande aux serviteurs de faire ce qu'il leur dira. (3-5.)
  3. Il change l'eau en vin.
    Six vases de pierres sont remplis d'eau sur son ordre. L'eau est changée en vin. Le chef de table trouve ce vin meilleur que le précédent, et en exprime son étonnement à l'époux. (6-10.)
  4. La foi des disciples est affermie 
    par ce premier miracle, qui leur révèle la gloire de leur Maître. (11)

NOTES
2.1Et le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus était là.

11 Re: 3-9 septembre JEAN 1-2 le Lun 10 Sep - 13:37

Josué

avatar
Administrateur
*** w81 15/9 p. 31 Questions des lecteurs ***
Combien y a-t-il eu de Pâques pendant le ministère terrestre de Jésus?
Il ressort d’un examen synoptique des Évangiles qu’il y a eu quatre Pâques durant le ministère de Jésus et que celui-ci a donc duré trois ans et demi.
Aucun des Évangiles ne mentionne explicitement les quatre Pâques. En fait, Matthieu, Marc et Luc (qu’on appelle souvent Évangiles synoptiques) ne mentionnent aucune autre Pâque que la dernière, durant laquelle Jésus est mort. Il est donc nécessaire, comme pour d’autres questions, de rassembler les détails rapportés par les quatre Évangiles.
Jean 2:13 parle d’une Pâque qui eut lieu dans les débuts du ministère de Jésus. Comme celui-ci se fit baptiser en automne de l’an 29, la Pâque de Jean 2:13 doit être celle du printemps de l’an 30. L’Évangile de Jean fait mention d’une autre Pâque en Jean 6:4, puis de celle que Jésus célébra avant de mourir (Jean 13:1). Mais nous avons de bonnes raisons de croire qu’il y eut encore une Pâque entre celle de Jean 2:13 et celle de Jean 6:4. Pourquoi?
Après la Pâque de l’an 30, Jésus prêcha en Judée, puis partit en Galilée quatre mois avant la moisson (Jean 4:35). Bien que Jean, chapitre 4, ne parle que du début du long ministère de Jésus en Galilée, nous lisons au verset 1 du chapitre 5: “Après ces choses, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.” De quelle fête s’agissait-il?
Pour répondre à cette question, nous noterons que tous les Évangiles rapportent le miracle que Jésus accomplit en nourrissant cinq mille personnes à Bethsaïda (Mat. 14:13-21; Marc 6:32-44; Luc 9:10-17; Jean 6:1-15). L’allusion à la proximité de la Pâque, en Jean 6:4, et le fait que l’herbe était verte, selon le récit de Marc, indiquent que ce miracle eut lieu au printemps. Mais les récits de Matthieu, de Marc et de Luc situent l’événement en plein cœur du ministère de Jésus en Galilée, au cours de son troisième voyage à travers la région. Les Évangiles synoptiques relatent beaucoup trop d’événements pour que tous aient pu se dérouler en moins d’un an entre le début du ministère de Jésus en Galilée et la Pâque de Jean 6:4.
Dans un article intitulé “Aspects chronologiques de la vie de Jésus”, Harold Hoehner écrit: “L’addition d’une année entre la Pâque de Jean 2:13 et celle de Jean 6:4 pose un problème du fait que Jean ne parle pas d’une Pâque supplémentaire. Mais cet argument repose sur une omission; or [on remarquera que Jean ne mentionne pas toutes les fêtes — celle de la Pentecôte, par exemple. Les récits synoptiques réclament une année supplémentaire entre les Pâques de Jean 2:13 et de Jean 6:4.” — Paru dans Bibliotheca Sacra, volume 131, avril-juin 1974, pages 147-162.
Si la fête mentionnée en Jean 5:1 était la Pâque, les événements décrits auraient eu le temps de se succéder. En outre, selon certains manuscrits, Jean 5:1 parle de “la fête”, auquel cas le terme désignerait vraisemblablement la Pâque. Le verset dit aussi que Jésus monta à Jérusalem, chose qu’un Juif était justement tenu de faire lors de la Pâque, en obéissance à la Loi de Moïse.
Cela indique que le ministère terrestre de Jésus englobait, non pas trois, mais quatre Pâques. Au sujet des diverses théories sur la durée du ministère de Jésus, Harold Hoehner ajoute: “L’hypothèse la plus vraisemblable est celle d’un ministère de trois ans depuis la première Pâque jusqu’à celle de la Passion. Évidemment, si Jésus se fit baptiser et commença son ministère public avant la première Pâque, la durée totale de son ministère serait de trois ans et demi.” Cette conclusion concorde exactement avec ce que Daniel avait annoncé dans sa prophétie des “soixante-dix semaines” d’années. — Dan. 9:24-27.
Voici ce que Daniel écrivit au sujet de la dernière ‘semaine d’année’: “Il [“Messie le Conducteur”] devra maintenir l’alliance en vigueur pour la multitude [des Juifs circoncis et des prosélytes] pendant une semaine [de sept ans]; et à la moitié de la semaine [au bout de trois ans et demi], il fera cesser le sacrifice et l’offrande [en accomplissant la Loi par sa mort].” (Dan. 9:27). Conformément à cette prophétie, Jésus fut baptisé et oint de l’esprit de Dieu pour devenir le Messie en l’an 29 et il mourut au printemps de l’an 33, au terme d’un ministère de trois ans et demi.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum