Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Exode 3:14 selon la nouvelle traduction du MN.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

chico.

avatar
A peine sortie la traduction 2018 fait l'objet de vives critiques, notamment sur Exode 3:14.
voici l'explication du choix sur la signification du nom de Jéhovah.

(Exode 3:14) 14 Alors Dieu dit à Moïse : « “Je deviendrai ce que je décide de devenir”. » Et il ajouta : « Voici ce que tu diras aux Israélites : “‘Je deviendrai’ m’a envoyé vers vous.” » 

*** nwt p. 1863 A4 Le nom divin dans les Écritures hébraïques ***
Quelle est la signification du nom Jéhovah ? En hébreu, le nom Jéhovah vient d’un verbe signifiant « devenir » ; de l’avis d’un certain nombre d’hébraïsants, il correspond à la forme causative de ce verbe. Le Comité de traduction de la New World Translation en conclut que le nom de Dieu signifie « Il fait devenir ». Les hébraïsants n’étant pas unanimes, nous ne pouvons pas être dogmatiques sur sa signification. Toutefois, cette définition correspond bien à Jéhovah dans son rôle de Créateur de toutes choses et de Celui qui accomplit son projet. Non seulement il a fait venir à l’existence l’univers physique et les êtres intelligents, mais au fil des évènements, il continue à faire se réaliser sa volonté et son projet.

Josué

avatar
Administrateur
Il bien dit dans le renvois que nous ne pouvons pas être dogmatique sur sa signification .
Pour les critiques nous avons l'habitude.

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
En tous cas la fameuse traduction en générale "je suis" avec un verbe conjugué au futur ne tiens de moins en moins la route. La NBS l'avait compris en 2002 en traduisant par "je serai". La nouvelle façon de traduire de la Tmn 2018 va dans le sens de l'hébreu.

Voici ce que déclare au sujet du sens à donner sur le verbe employé au futur dans ce passage Gleason L.ARCHER directeur de la section d'Ancien Testament à la Trinity Evangelical Divinity School USA en 1974 en page 138 de son ouvrage:" Introduction à l'Ancien Testament":"(le verbe hayah n'exprime jamais une simple existence ontologique mais plutôt une notion de :"arriver DEVENIR, entrer dans une nouvelle condition ou dans une nouvelle relation"...)
a+

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
L'ancienne version de ce passage etait aussi critiqué.
Pas besoin de ce mettre Martel en tête car pour nos détracteurs toutes cette nouvelle version est criticable.

samuel

avatar
Administrateur
Et la note en bas de page dit ceci: Ou ( Je serai ce que je serai).

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous!

chico. a écrit:

(Exode 3:14) 14 Alors Dieu dit à Moïse : « “Je deviendrai ce que je décide de devenir”. » Et il ajouta : « Voici ce que tu diras aux Israélites : “‘Je deviendrai’ m’a envoyé vers vous.” » 

J'aime bien personnellement mais je préfère "Je me révèlerai être ce que je suis". Pourquoi? Parce que Dieu ne décide pas de devenir, il est ce qu'il est de toute éternité, il ne change pas, il est toujours le même. Il a toujours su ce qu'il allait se révéler être depuis des temps infinis et ne l'a donc pas découvert à un moment pour pouvoir décidé de devenir. Il n'a donc pas pu décider de devenir puisqu'il est ce qu'il est et était de toute éternité.

Mais qu'importe pour l'instant. Cette expression confirme que son nom est une promesse, que viendra un temps où il se révèlera être ce qu'il est ou ce qu'il a décidé d'être si l'on suit les termes de la TMN. Son nom est donc comme je l'ai toujours dit une prophétie par excellence et c'est ce qu'il va se révéler être qui est son véritable nom puisqu'il va révéler ce qu'il est ; Dieu Sauveur, une expression qui se prononce aussi Yèshoua. C'est le nom au dessus duquel il n'y a pas d'autres nom et il l'a donné à son fils.

Salutations à tous.

Le Presbytre. cherche et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le Presbytre a écrit: Son nom est donc comme je l'ai toujours dit une prophétie par excellence et c'est ce qu'il va se révéler être qui est son véritable nom puisqu'il va révéler ce qu'il est ; Dieu Sauveur, une expression qui se prononce aussi Yèshoua. C'est le nom au dessus duquel il n'y a pas d'autres nom et il l'a donné à son fils.

Dieu ne se fait pas Yeshoua, mais il l a plutot envoyé le representé non pour toute la Creation en General,mais c est pour sauver juste l'humanité , nous les humain sur terre que Ce nom Jesus(Yehosua) qui veut Dire ''Jehovah(YHWH) sauve'' qui nous a ete donné pour le salut.
C est pas etonnant que le livre Revelation ou apocalypse que l'agneau (Jesus ou Yeshoua) aura un nouveau nom. Car avant de venir sur Terre rien n indique qu'il est toujour appelé Jésus.
Revelation 3:12:
« “Le vainqueur, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu ; non, il n’en sortira plus, et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, la Nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, ainsi que mon nom nouveau.

BenFis

avatar
Ce qui pose problème en Exode 3:14, « “Je deviendrai ce que je décide de devenir”. », c'est l'introduction du verbe décider' qui n'apparaît pas dans le texte hébreu.

vulgate

avatar
samuel a écrit:Et la note en bas de page dit ceci: Ou ( Je serai ce que je serai).
De toute façon, ce qui en dérange beaucoup c'est que ça ne colle pas avec Jean 8:58.

Josué

avatar
Administrateur
Tu as touché juste.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Michael!

Qu'entends-tu par : "Le vainqueur, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu". Je veux dire qui est le vainqueur. Merci.

à+

Le Presbytre. cherche  et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.

Josué

avatar
Administrateur
Stop ce n'est pas le sujet.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Josué!

Josué a écrit:Stop ce n'est pas le sujet.

Il est important de savoir qui est le vainqueur car cela peut nous montrer l'étendue de la signification du nom de Dieu, à qui il s'appliquera.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.

Josué

avatar
Administrateur
Il est important de respecter le sujet.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
J
Le Presbytre a écrit:Bonjour à tous!

chico. a écrit:

(Exode 3:14) 14 Alors Dieu dit à Moïse : « “Je deviendrai ce que je décide de devenir”. » Et il ajouta : « Voici ce que tu diras aux Israélites : “‘Je deviendrai’ m’a envoyé vers vous.” » 

J'aime bien personnellement mais je préfère "Je me révèlerai être ce que je suis". Pourquoi? Parce que Dieu ne décide pas de devenir, il est ce qu'il est de toute éternité, il ne change pas, il est toujours le même. Il a toujours su ce qu'il allait se révéler être depuis des temps infinis et ne l'a donc pas découvert à un moment pour pouvoir décidé de devenir. Il n'a donc pas pu décider de devenir puisqu'il est ce qu'il est et était de toute éternité.

Mais qu'importe pour l'instant. Cette expression confirme que son nom est une promesse, que viendra un temps où il se révèlera être ce qu'il est ou ce qu'il a décidé d'être si l'on suit les termes de la TMN. Son nom est donc comme je l'ai toujours dit une prophétie par excellence et c'est ce qu'il va se révéler être qui est son véritable nom puisqu'il va révéler ce qu'il est ; Dieu Sauveur, une expression qui se prononce aussi Yèshoua. C'est le nom au dessus duquel il n'y a pas d'autres nom et il l'a donné à son fils.

Salutations à tous.

Le Presbytre. cherche et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.
C'est pas une question de préférence mais d'une bonne traduction.

Manassé

avatar
vulgate a écrit:
samuel a écrit:Et la note en bas de page dit ceci: Ou ( Je serai ce que je serai).
De toute façon, ce qui en dérange beaucoup c'est que ça ne colle pas avec Jean 8:58.

Il est à noté que la bible d ostervald ne fait pas non plus correspondre ces 2 versets !

vulgate

avatar
Manassé a écrit:
vulgate a écrit:
samuel a écrit:Et la note en bas de page dit ceci: Ou ( Je serai ce que je serai).
De toute façon, ce qui en dérange beaucoup c'est que ça ne colle pas avec Jean 8:58.

Il est à noté que la bible d ostervald ne fait pas non plus correspondre ces 2 versets !
Ben si :
Alors Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Puis il dit: Tu diras ainsi aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle JE SUIS, m'a envoyé vers vous.

Jésus leur dit: En vérité, en vérité je vous le dis: Avant qu'Abraham fût, je suis.

Manassé

avatar
vulgate a écrit:
Manassé a écrit:
vulgate a écrit:
De toute façon, ce qui en dérange beaucoup c'est que ça ne colle pas avec Jean 8:58.

Il est à noté que la bible d ostervald ne fait pas non plus correspondre ces 2 versets !
Ben si :
Alors Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Puis il dit: Tu diras ainsi aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle JE SUIS, m'a envoyé vers vous.

Jésus leur dit: En vérité, en vérité je vous le dis: Avant qu'Abraham fût, je suis.

Sur mon l'application '' bible app'' ainsi que sur le lien suivant, l' ostervald traduit comme ceci :
Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Avant qu'Abraham fût, j'étais.
Jean 8:58 OST
https://bible.com/bible/131/jhn.8.58.OST

https://godieu.com/bible/74/JHN/8

Manassé

avatar
Pour rectifier, la bible ostervald 1877 ne fait pas le lien entre ses deux versets

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il doit avoir aussi plusieurs éditions de cette bible.
Ceci explique cela.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael!  Very Happy

Mikael a dit:

C'est pas une question de préférence mais d'une bonne traduction.

Serais-tu un grand traducteur pour juger de la qualité d'une traduction? Non et moi non plus mais je trouve que "Je suis ce que je me révèlerai être" s'harmonise mieux avec l'ensemble de la bible que cette nouvelle traduction et j'ai dit pourquoi dans mon message d'où cette préférence. Il ne s'agit pas pour moi d'avoir bêtement une préférence sans réfléchir en disant d'office que c'est une bonne traduction car même si cela ne me gêne pas personnellement je trouve qu'elle fait un léger recul!

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.

BenFis

avatar
En Jean 8:58, on peut traduire par je suis, ou par j’étais ; tout comme en Exode 3:14, on peut traduire par je suis, ou par je serai. Donc chaque traducteur aura tendance à faire une liaison ou à refuser d’en faire une en traduisant ces 2 versets en fonction de sa croyance.

Mais la critique de la TMN 2018 porte essentiellement sur l’ajout de termes inexistant dans le texte originel, car ils font dire ce que le texte inspiré ne suggère pas.
Pas seulement en Exode 3:14, mais aussi ailleurs.

Josué

avatar
Administrateur
La version Synodale dit dans Exode 3:14 Je suis celui qui dit:Je suis.
Par contre dans Jean 8 c'est aussi je suis sans majuscule.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Une bible de 1851 dit Je Suis celui qui est , et dans Jean 8:58 je suis mais en minuscule.

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous! Very Happy

La traduction J-N Darby traduit par "Avant qu'Abraham fût, je suis" cependant dans les notes en bas de page elle nous signale que cela peut être aussi traduit par "vint à l'existence" ce qui me paraît tout à fait correct avec le sens général de la bible que je sais.

Il est forcément difficile pour des traducteurs de ne pas être influencés par leurs propres croyances qu'ils considèrent bien souvent comme vérité et de ce fait n'ont pas le sentiment de falsifier quelque peu le texte de temps à autre.

Amicalement.

Le Presbytre cherche et je suis Compagnon de Yèshoua à la fin des jours.

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Bonsoir BenFis,
Et que penses-tu de la déclaration de Gleason L.ARCHER sur le sens du mot employé en Exode 3:14 selon mon message 3 ?

vulgate

avatar
BenFis a écrit:En Jean 8:58, on peut traduire par je suis, ou par j’étais ; tout comme en Exode 3:14, on peut traduire par je suis, ou par je serai. Donc chaque traducteur aura tendance à faire une liaison ou à refuser d’en faire une en traduisant ces 2 versets en fonction de sa croyance.
Concernant Jean 8:58 il faut quand même noter que le contexte ne parle pas de qui est Jésus mais de son âge. Ayant cela en tête il est bien plus logique de traduire "j'étais" que "je suis".

Concernant Exode 3:14, je citerai cette phrase de la WT datant pourtant de quelques décennies : "Il n’est pas question ici du fait que Dieu existe par lui-​même, mais de ce qu’il se propose de devenir pour d’autres." En fait, c'est exactement ce que nous dit Exode 3:14.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
philippe83 a écrit:Bonsoir BenFis,
Et que penses-tu de la déclaration de Gleason L.ARCHER sur le sens du mot employé en Exode 3:14 selon mon message 3 ?
Il a dû le zapper.

BenFis

avatar
Salut tout le monde,

Effectivement, je l'ai zappé...

Le verbe hayah veut dire être ou devenir. A partir de là, toutes les interprétations sont dans la nature.
Le grand rabbin Zadoc Kahn a traduit « Èhiè ashèr èhiè » par « Je suis l’Etre invariable », une façon d’affirmer son existence ontologique. Ce qui va donc à l’opposé de la traduction « “Je deviendrai ce que je décide de devenir” qui implique une variabilité, et s'oppose donc à l'idée de Gleason Archer.
Qui a raison ? N’étant pas hébraïsant, je ne peux pas me prononcer.

Tout le problème est que le traducteur doit faire globalement le choix entre:
Je suis qui je serai (être ontologique)
et Je suis ce que je serai (être conditionnel)

Mais dans les 2 cas, étant donné qu'il n’y a jamais eu dans le texte hébreu la notion de choix ou de décision dans cette expression, c’est donc que le verbe décider introduit dans la TMN 2018, va au delà de l'interprétation; c'est un ajout.

vulgate

avatar
BenFis a écrit:Salut tout le monde,

Effectivement, je l'ai zappé...

Le verbe hayah veut dire être ou devenir. A partir de là, toutes les interprétations sont dans la nature.
Le grand rabbin Zadoc Kahn a traduit « Èhiè ashèr èhiè » par « Je suis l’Etre invariable », une façon d’affirmer son existence ontologique. Ce qui va donc à l’opposé de la traduction « “Je deviendrai ce que je décide de devenir” qui implique une variabilité
Cette variabilité est fonction de l'attitude des humains et ne remet pas en question son existence ontologique. Si Dieu était figé dans l'invariabilité, serait-il tout puissant ?

BenFis

avatar
vulgate a écrit:Cette variabilité est fonction de l'attitude des humains et ne remet pas en question son existence ontologique. Si Dieu était figé dans l'invariabilité, serait-il tout puissant ?

Certainement pas. Mais tout dépend de quelle invariabilité on parle.

C'est que justement, l'invariabilité dont parle Zadoc Kahn est fonction de sa personnalité, de sa nature, de son être, de son existence ontologique.
Alors que la variabilité dont parle Archer est fonction du temps qui passe et des évènements qui s’y déroulent, de son dessein.
L'un et l'autre sont tout à fait complémentaires.

Et selon le point de vue que le traducteur veut mettre en évidence, il va rendre Exode 3:14 différemment.

vulgate

avatar
BenFis a écrit:
vulgate a écrit:Cette variabilité est fonction de l'attitude des humains et ne remet pas en question son existence ontologique. Si Dieu était figé dans l'invariabilité, serait-il tout puissant ?

Certainement pas. Mais tout dépend de quelle invariabilité on parle.

C'est que justement, l'invariabilité dont parle Zadoc Kahn est fonction de sa personnalité, de sa nature, de son être, de son existence ontologique.
Ce qui n'est pas le sujet du verset.

BenFis

avatar
vulgate a écrit:
BenFis a écrit:
vulgate a écrit:Cette variabilité est fonction de l'attitude des humains et ne remet pas en question son existence ontologique. Si Dieu était figé dans l'invariabilité, serait-il tout puissant ?

Certainement pas. Mais tout dépend de quelle invariabilité on parle.

C'est que justement, l'invariabilité dont parle Zadoc Kahn est fonction de sa personnalité, de sa nature, de son être, de son existence ontologique.
Ce qui n'est pas le sujet du verset.

??
Je ne vois pas où tu veux en venir ?

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Salut Vulgate,

Et dans le cas du passage de l'Exode 3:14 toute la compréhension de ce verset ressort du contexte. Comprendre le contexte de ce verset permet ensuite de comprendre et le sens de ce verset ET SA BONNE TRADUCTION.

Donc revenons sur le contexte. Le verset 12 utilise la même expression Ehyèh du verset 14 en l'employons une seule fois. Et celle-ci est rendue généralement dans un ensemble de traduction par "je serai". Nous sommes donc en présence d'un verbe AU FUTUR. Hors en hébreu il faut savoir qu'il y a en général DEUX TEMPS qu'on appelle "l'accomplie(le passé) et l'inaccomplie (le futur). L'expression Ehyèh est justement à l'inaccomplie et la traduction "je serai" ne pose pas de problème dès le verset 12. Nous sommes donc ici en présence d'une promesse divine qui finalement montre que Dieu va décider de devenir celui qui sera un protecteur pour son nouveau peuple au cours de son existence.

Le verset 14 est donc la promesse que Dieu deviendra ce qu'il décide de devenir envers son peuple au cours du temps. C'est certainement pour cette raison que Gleason L.ARCHER professeur de l'AT dans son aouvrage :"Introduction à l'AT"précise en page 138 que le verbe hayah (d'où est tiré Ehyèh) évoque une notion d'arriver de devenir dans le sens d'entrer dans une nouvelle relation ou condition"

Voilà pourquoi dans le contexte d'Exode 3 la notion de décider de la part de Dieu de devenir ce qui lui plait de devenir ("je deviendrai" au futur selon le respect de l'inaccomplie ) pour son nouveau peuple est tout à fait correcte et même d'une précision remarquable! En effet à partir de maintenant la nouvelle nation de Dieu aller voir comment celui-ci décide d'agir pour elle, comme bon lui semble par cette promesse d'Exode 3:14. Immanuel Lévy dans son ouvrage "les débuts du culte de Yahweh" opinion biblique divergentes publié dans Vestus Testamentum d'octobre ,1956 page 433 donne aussi cette possibilité de traduire ce passage ainsi:"(....le texte était ainsi conçu:(Ahvèh Asher ahvèh)qui signifie:"Je ferai être les choses QUE JE VEUX...)"

La Tmn 2018 n'en déplaise à certains y compris les "spécialistes",est en avance d'une guerre sur les prétendues traducteurs qui défendent bec et angles le "je suis" de ce passage complétement éloigner du contexte biblique et du sens premier de l'hébreu.
a+

vulgate

avatar
BenFis a écrit:
vulgate a écrit:
BenFis a écrit:

Certainement pas. Mais tout dépend de quelle invariabilité on parle.

C'est que justement, l'invariabilité dont parle Zadoc Kahn est fonction de sa personnalité, de sa nature, de son être, de son existence ontologique.
Ce qui n'est pas le sujet du verset.

??
Je ne vois pas où tu veux en venir ?
Je veux dire que le sujet de Exode 3:14 est que Dieu agit en fonction de certaines attitudes humaines, mais n'est pas de spéculer sur une invariabilité divine incompatible avec sa toute puissance.

vulgate

avatar
philippe83 a écrit:Salut Vulgate,

Et dans le cas du passage de l'Exode 3:14 toute la compréhension de ce verset ressort du contexte. Comprendre le contexte de ce verset permet ensuite de comprendre et le sens de ce verset ET SA BONNE TRADUCTION.

Donc revenons sur le contexte. Le verset 12 utilise la même expression Ehyèh du verset 14 en l'employons une seule fois. Et celle-ci est rendue généralement dans un ensemble de traduction par "je serai". Nous sommes donc en présence d'un verbe AU FUTUR. Hors en hébreu il faut savoir qu'il y a en général DEUX TEMPS qu'on appelle "l'accomplie(le passé) et l'inaccomplie (le futur). L'expression Ehyèh est justement à l'inaccomplie et la traduction "je serai" ne pose pas de problème dès le verset 12. Nous sommes donc ici en présence d'une promesse divine qui finalement montre que Dieu va décider de devenir celui qui sera un protecteur pour son nouveau peuple au cours de son existence.

Le verset 14 est donc la promesse que Dieu deviendra ce qu'il décide de devenir envers son peuple au cours du temps. C'est certainement pour cette raison que Gleason L.ARCHER professeur de l'AT dans son aouvrage :"Introduction à l'AT"précise en page 138 que le verbe hayah (d'où est tiré Ehyèh) évoque une notion d'arriver de devenir dans le sens d'entrer dans une nouvelle relation ou condition"

Voilà pourquoi dans le contexte d'Exode 3 la notion de décider de la part de Dieu de devenir ce qui lui plait de devenir ("je deviendrai" au futur selon le respect de l'inaccomplie ) pour son nouveau peuple est tout à fait correcte et même d'une précision remarquable! En effet à partir de maintenant la nouvelle nation de Dieu  aller voir comment celui-ci décide d'agir pour elle, comme bon lui semble par cette promesse d'Exode 3:14. Immanuel Lévy dans son ouvrage "les débuts du culte de Yahweh" opinion biblique divergentes publié dans Vestus Testamentum d'octobre ,1956 page 433 donne aussi cette possibilité de traduire ce passage ainsi:"(....le texte était ainsi conçu:(Ahvèh Asher ahvèh)qui signifie:"Je ferai être les choses QUE JE VEUX...)"

La Tmn 2018 n'en déplaise  à certains y compris les "spécialistes",est en avance d'une guerre sur les prétendues traducteurs qui défendent bec et angles le "je suis" de ce passage complétement éloigner du contexte biblique et du sens premier de l'hébreu.
a+
Nous sommes d'accord.

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Voici maintenant un auteur français qui donne un sens identique à la Tmn 2018 dans ce passage. Je précise que je ne suis pas d'accord avec cet auteur sur toute son approche (comme donner un sens aux lettres phonétique de l'AT) mais on peut noter ce qu'il dit sur le mot "Ehyèh" employé ici:" il faut comprendre ce petit verbe (eyè) par "Je n'ai jamais cessé et ne cesserai jamais d'être LIBREMENT CELUI QUE JE VEUX ETRE(Donc comptez sur Moi je réaliserai Mon projet"
Voir sur internet Un nouvel an au 7 ème mois Le Retour à la source.
www.elisraël.org/2017/05/un-nouvel-an-au-septième-mois html
a+

BenFis

avatar
Le petit verbe (eyè) voudrait donc dire "Je n'ai jamais cessé et ne cesserai jamais d'être LIBREMENT CELUI QUE JE VEUX ETRE(Donc comptez sur Moi je réaliserai Mon projet".
Et ça, sans interprétation, ni spéculation !?   Laughing  

Ce n'est plus une traduction, mais une définition qui se veut fidèle à une croyance. Croyance qui peut s'avérer exacte, je ne dis pas le contraire, mais ce n'est plus vraiment une traduction à mon sens.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Benfis! Very Happy

BenFis a écrit:Le petit verbe (eyè) voudrait donc dire "Je n'ai jamais cessé et ne cesserai jamais d'être LIBREMENT CELUI QUE JE VEUX ETRE(Donc comptez sur Moi je réaliserai Mon projet".
Et ça, sans interprétation, ni spéculation !?   Laughing  .

Pourquoi "CELUI QUE JE VEUX ETRE" puisqu'il EST de toujours, de toute éternité? Ne crains-tu pas que le fait de dire "JE VEUX" sous entende qu'il ne l'est pas encore car on veut toujours ce que l'on a pas encore! Dieu est ce qu'il est de manière innée et il ne change pas cependant, être ce qu'il est, est ce qu'il a promis de nous révéler à nous qui sommes encore dans une certaine ignorance. Ce temps là sera dans les derniers jours et nous découvrirons entre autres ce qu'est réellement la vraie colère de Dieu car elle n'est pas en général ce que nous comprenons qui n'est que banal, sans prestige, sans gloire, j'allais dire minable mais je n'irais pas jusque là par peur de vengeance.

Cordialement.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

Josué

avatar
Administrateur
Ce qui compte ce n'est pas pour moi , mais ce que ce verset veut réellement dire, il n'est pas question de préférence intellectuel.

BenFis

avatar
Le Presbytre a écrit:Bonjour Benfis! Very Happy

BenFis a écrit:Le petit verbe (eyè) voudrait donc dire "Je n'ai jamais cessé et ne cesserai jamais d'être LIBREMENT CELUI QUE JE VEUX ETRE(Donc comptez sur Moi je réaliserai Mon projet".
Et ça, sans interprétation, ni spéculation !?   Laughing  .

Pourquoi "CELUI QUE JE VEUX ETRE" puisqu'il EST de toujours, de toute éternité? Ne crains-tu pas que le fait de dire "JE VEUX" sous entende qu'il ne l'est pas encore car on veut toujours ce que l'on a pas encore! Dieu est ce qu'il est de manière innée et il ne change pas cependant, être ce qu'il est, est ce qu'il a promis de nous révéler à nous qui sommes encore dans une certaine ignorance. Ce temps là sera dans les derniers jours et nous découvrirons entre autres ce qu'est réellement la vraie colère de Dieu car elle n'est pas en général ce que nous comprenons qui n'est que banal, sans prestige, sans gloire, j'allais dire minable mais je n'irais pas jusque là par peur de vengeance.

Cordialement.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

Salut Le Presbytre,

Il y a effectivement une différence à faire entre l'invariabilité de l'Etre divin et le fait que Dieu ait sa volonté propre qu'il exprime en fonction du temps qui passe et des évènements qui s’y déroulent, et selon son dessein.
C'est cette 2ème idée, je pense, que la TMN veut rendre dans sa traduction d'Exode 3:14.
On ne peut pas dire que ce soit faux, mais hautement interprétatif.

Le problème est que ce n'est peut-être pas ce que Dieu voulait dire...
La notion de choix introduite dans la TMN 2018 est donc de trop.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Benfis!  Rolling Eyes

Le problème est que ce n'est peut-être pas ce que Dieu voulait dire...

Pour dire simplement les choses, Dieu va se révéler ce qu'il est et ce qu'il a en fait toujours été. Dans cette perspective c'est donc ce qu'il va se révéler qui est son véritable nom.

Comment se révèlera t-il? De quelle manière, est-ce en allant "chuchoter" à l'oreille de certains hommes ou femme ou est-ce par ceux qui au temps de la fin vont comprendre en fonction de leur travail de recherche, ce qui me semble confirmé par le fait qu'il est dit :"Qui me cherche me trouve!" ou "Cherchez et vous trouverez!"

C'est bien ce que disent Daniel et Jérémie cependant il y aura malgré tout une part de Dieu puisque c'est sa parole qui suscite en nous jour et nuit ce désir de recherche.

La notion de choix introduite dans la TMN 2018 est donc de trop.

Oui comme cela lui arrive parfois… Un exemple parmi d'autres, elle ne possède aucun document du NT dans lesquels figurerait le nom de Dieu équivalent à YHVH. Comme elle est sensée traduire ces documents, pourquoi traduire ce que ces documents ne disent pas, par quelle autorité?

Dans ces passages elle interprète pour traduire par ce qu'elle a envie de dire pour ses besoins. C'est le problème de nombreux traducteurs, ils sont tellement sûrs d'eux qu'ils ne réagissent pas au fait qu'ils sont en train d'introduire des choses absentes des documents sur lesquels ils travaillent. Dans ces conditions le métier de traducteur n'est pas si simple surtout lorsqu'ils ont "en eux une pression religieuse" et c'est ce qui souvent les induit en erreur.

à+

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

Lechercheur


Josué a écrit:Ce qui compte ce n'est pas pour moi , mais ce que ce verset veut réellement dire, il n'est pas question de préférence intellectuel.
Je suis bien d'accord avec ce principe.

BenFis

avatar
Lechercheur a écrit:
Josué a écrit:Ce qui compte ce n'est pas pour moi , mais ce que ce verset veut réellement dire, il n'est pas question de préférence intellectuel.
Je suis bien d'accord avec ce principe.

Le problème est justement de faire dire au verset ce qu'il exprimait exactement. Car selon l'interprétation, on arrive grosso modo à deux types de traductions diamétralement opposées.
Selon les unes, Dieu est invariable, et selon les autres, il varie.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum