Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Yèshoua (Jésus) cet inconnu du monde chrétien!

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Aller en bas  Message [Page 13 sur 13]

Le Presbytre

Le Presbytre
Rappel du premier message :

Bonjour à tous!Very Happy

Yèshoua (Jésus) cet inconnu du monde chrétien !

J'étudie la bible en toute liberté, comme sur une page blanche sans aucune influence. J'aborde la bible comme si elle était un monument littéraire et elle l'est et comme le ferait un archéologue. Je suis toutefois croyant mais sans religion, je n'en trouve pas qui me ressemble.

Nous ne devons en aucun cas prendre pour argent comptant ce qui est écrit ici mais devons tout vérifier dans notre bible et voir si c’est réellement écrit ou pas, sinon nous sombrons dans du sectarisme qui consiste à suivre des raisonnements d’homme ou de système et non des raisonnements que Dieu veut nous faire comprendre.

La traduction utilisée est de J-N Darby.

____________________

Tout un monde se questionne.
Qui au cours de son existence ne se pose pas la question quant à savoir la réponse aux grandes interrogations brûlantes que tout homme ne cesse de se poser sur ses origines, son destin, le sens de sa vie, les problèmes du mal, de la mort et de ce qui la  suit ? Que ce soit sur un plan individuel ou collectif, l’homme a besoin de savoir d’où il vient. Depuis la nuit des temps les religions ont en grande partie répondu à ce questionnement et combler ce vide de diverses manières. Ce qui a pu paraître suffisant à certaines époques ne l’est plus aujourd’hui car ces réponses reposent sur des croyances proches des superstitions et des  mythologies qui rendent ces réponses incompréhensibles, fragiles à cause des scepticismes et des doutes profonds qu’elles engendrent. C’est ce qui fait que beaucoup de gens ne croient pas ou ne croient plus.

Dans les temps anciens pour donner de la puissance à ces croyances et aussi, il faut le dire, dans un but de domination, les hommes ont construit des monuments magnifiques, des temples, des pyramides, des cathédrales toutes plus belles les unes que les autres et les ont hérissées de flèches toujours plus hautes. C’est ainsi que l’humanité s’est imaginée des dieux, des saints pour satisfaire ce besoin afin de répondre à sa manière à ces questions brûlantes qui nous hantent tout au long de notre vie, même si nous ne voulons pas nous l’avouer.

Certains seraient tentés de penser que tout cela est d’une autre époque, que les temps ont changé et que l’homme a besoin de s’adapter, peut-être même oseraient-ils dire qu’il a besoin d’évoluer et que ces questions ne se posent plus ! Et bien non, à la différence du passé, même si les hommes ne construisent plus des monuments et des cathédrales sur terre comme par le passé, ils les construisent d’une autre manière dans l’espace comme par exemple la station Mir ou la station ISS encore en service à ce jour.

Les flèches qui hérissaient les cathédrales sont aujourd’hui les engins spatiaux que l’on envoie toujours plus haut, toujours plus loin dans l’espace, sur la Lune, sur Mars en plaçant des machines extraordinaires à la recherche de traces de vie sensées nous faire connaître nos origines et ce qui pourrait rendre la vie possible dans ces endroits. Curiosity, un des derniers engins envoyés sur la planète Mars est un exemple récent mais déjà avant cela des engins porteurs de messages ont été envoyés dans le cosmos et sur terre des stations de radio sont à l’écoute d’éventuels signaux intelligents qui nous viendraient de l’espace. Nous connaissons tous le télescope Hubble qui nous fait découvrir l’immensité de l’univers sans toutefois nous en faire voir les limites. Beaucoup de gens sont convaincus que la vie existe ailleurs dans l’univers et vu d’une certaine manière nous pouvons dire que le monde cherche de façon plus ou moins avouée à savoir si Dieu existe ou pas.

Nous passerons sous silence toutes les recherches effectuées sur terre dans un même but. Tous les chercheurs en quête de vérité à ce sujet sont en quelque sorte spirituels puisqu’ils recherchent la même chose que les croyants qui veulent connaître la chose qui nous concernent tous : d’où vient la vie ? Est-ce par le hasard ou est-ce le fruit d’un créateur ?

Poussé par la curiosité, aujourd’hui comme par le passé, l’homme engloutit des sommes d’argent colossales et toujours l’élite de ses savants pour ces recherches. Les projets futurs, qui sont plus que pharaoniques, donnent et confirment l’impression que l’homme est né pour chercher ces réponses que tout homme ne cesse de se poser à un moment ou à un autre de son existence. Dit autrement, nous sommes tous concernés par ce questionnement et quelques soient les réponses que nous apportons nous serons tous engloutis par la réalité des choses qu’est la vérité. Mais quelle vérité ?  (À suivre)

Salutations à tous.

Le Presbytre. sunny


Le Presbytre

Le Presbytre
Bonjour Chico!  Very Happy            
Bonjour Samuel!  Very Happy

Et oui Dieu a créé toute chose mais seulement celles dites dans la Genèse. Quant à ce qui n'est pas dit je n'ai pas à le dire ni à le croire. Dieu aurait-il oublié de nous parler de ces choses ? La connaissance humaine augmentant cela n'aurait fait qu'ajouter des preuves de son existence.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des temps!

Josué

Josué
Administrateur
Tu connais la définition du mot Genèse ?

Le Presbytre

Le Presbytre
Bonjour Josué!  Very Happy

Josué a écrit:Tu connais la définition du mot Genèse ?

Est-ce vraiment nécessaire mon cher Josué? Oui je dis cela parce que ce mot est une falsification du texte puisqu'il n'existe pas dans les textes originaux. Ce sont les traducteurs de la septante qui ont ajouté ce mot en haut et au milieu de la première page de la bible! J'en ai déjà parlé dans cette discussion.

Mais où est le problème si problème il y a! Ce mot qui est unique et n'est donc employé qu'une seule fois dans les traductions de la bible il nous vient du latin génésis qui signifie origine, naissance. Les juifs eux et donc Moïse pour désigner un livre de la Torah utilisaient le premier mot de la phrase d'introduction ou entrée en matière qui est parfaitement détaillée dans la suite du texte. Lorsque nous entreprenons d'étudier sérieusement ce premier livre, nous devons impérativement occulter ce mot. Pourquoi? Parce qu'aujourd'hui ce mot emporte l'idée de : "Voici comment les choses ont été faites au commencement" et fait doublon avec le verset 1 qui dit : "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre" ce qui laisse entendre que Dieu aurait créé l'univers, les cieux où habiteraient des créatures esprits et notre planète terre ce qui n'est pas exact. Ce mot genèse fausse le sens de cette première phrase d'introduction qui annonce en réalité la création des Cieux et de la Terre qui sont décrits aux versets 8 et 10 pour lesquels Dieu les pourvoit de noms propres: Terre, Ciel ou Cieux qui sont l'atmosphère contenu entre les eaux d'en haut et les eaux d'en bas pour les cieux et de la partie sèche de notre planète par rapport aux eaux qui recouvraient jusque là toute la surface de la terre.

Exode 20 : 11 nous dit: "Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer et tout ce qui est en eux, et il s'est reposé le septième jour; c'est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et la sanctifié."

Dieu s'est reposé de ce qu'il a créé et est décrit pour le premier, deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième jour et à cela il n'y a rien à ajouter sous peine de changer le sens des Écritures, ce que moi je me refuse de faire!

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

Le Presbytre

Le Presbytre
Bonjour à tous! Very Happy

Difficile aujourd'hui de vous dire quel est pour moi le plus passage de la bible car j'ai compris que le plus beau est toujours ou souvent celui que l'on est en train de lire, celui qui peut-être tournera en boucle toute la journée et plus dans ma tête. Ce matin à mon réveil en ouvrant ma bible je suis tombé par hasard sur un passage qui est souvent rappelé dans les églises en période pascale...

Ce passage se trouve dans l’Évangile de Jean au chapitre 13. Faisons un résumé de cet épisode riche d'enseignements.

C'est avant les fêtes de Pâque après un repas partagé et sachant que son heure était venue, que Yèshoua décide de donner à ses apôtres un enseignement de grande importance en leur lavant les pieds. Une grande marque de respect en ce temps là mais elle était effectuée généralement par un serviteur quand il y en avait un ou celui qui le faisait se rendait ainsi serviteur de celui à qui étaient lavés les pieds.

Il faut savoir que dans le langage original il y a un mot spécial pour désigner ce lavage qui ne concerne que les pieds. Quand vient le tour de Pierre celui-ci refuse mais devant la position de Yèshoua  et de crainte de ne pas avoir part avec lui il cède. Il va même jusqu'à demander qu'il lui lave aussi les mains et la tête! Mais Yèshoua lui dira que celui qui a le corps propre n'a besoin que de se laver les pieds. Il fera remarquer à ses apôtres qu'ils sont nets mais pas tous car déjà il sait qui va le livrer.

S'étant remis à table il leur donne le sens de cette "cérémonie". Si les apôtres l'appellent Seigneur et Maître et qu'il leur a lavé les pieds, cela leur montre ce qu'ils doivent faire entre eux et bienheureux sont-ils s'ils le comprennent et le font. C'est à ce moment que Yèshoua prononce les paroles suivantes:

17 Si vous savez ces choses, vous êtes bienheureux si vous les faites.
18 Je ne parle pas de vous tous ; moi, je connais ceux que j’ai choisis ; mais c’est afin que l’écriture soit accomplie : "Celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi" [Psaume 41:9].
19 Je vous le dis dès maintenant, avant que cela arrive, afin que, quand ce sera arrivé, vous croyiez que c’est moi.
20 En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui reçoit quelqu’un que j’envoie, me reçoit ; et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé.


Yèshoua est fortement troublé après avoir dit ces choses et il ajoute que l'un des ceux qui sont présents le trahira en le livrant à ses bourreaux. Jean parviendra à savoir qui le livrera. Suite à cela Yèshoua continue d'instruire ses apôtres qui en auront grand besoin et il leur commandera de s'aimer les uns les autres et que c'est à cela que l'on reconnaîtra ses vrais disciples, ce sont là plus que des paroles, c'est un véritable rocher sur lequel nous pouvons nous appuyer. Pierre, toujours lui, s'exclame:

   36 (...) Seigneur, où vas-tu ? Jésus lui répondit : Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant, mais tu me suivras plus tard.
   37 Pierre lui dit : Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je laisserai ma vie pour toi.
   38 Jésus répond : Tu laisseras ta vie pour moi ! En vérité, en vérité, je te dis : Le coq ne chantera point, que tu ne m’aies renié trois fois.



Ce dernier passage des écritures est une bonne leçon pour nous qui pensons souvent être invincibles. En effet comment réagissons-nous dès l'instant qu'un problème se présente? Si par exemple nous apprenons que nous faisons fausse route par rapport à la parole de Dieu allons-nous lui tourner les talons et faire semblant de ne pas voir?

Dans ce chapitre 13 que nous venons de survoler, Yèshoua reprend à son compte le Psaume 41 qui dit entre autre :

Celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi [Psaume 41:9].

Si il dit cela avant que cela arrive c'est afin que, quand ce sera arrivé que les apôtres sachent vraiment que c'est lui le fils, l'envoyé de Dieu et personne d'autre. Cela nous démontre on peut mieux que ce Psaume 41 est attribué entièrement à Christ et que nous devons nous appuyer dessus même s'il est écrit aussi dans ce chapitre :

4 J’ai dit : Éternel ! use de grâce envers moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi.
5 Mes ennemis me souhaitent du mal : Quand mourra-t-il ? Quand périra son nom ?
6 Et si l’un vient me voir, il dit des paroles de fausseté ; son cœur amasse par devers lui l’iniquité ; … il sort dehors, il en parle.
7 Tous ceux qui me haïssent chuchotent ensemble contre moi ; ils imaginent du mal contre moi*:
8 Quelque œuvre de Bélial est attachée à lui, et maintenant qu’il est couché, il ne se relèvera plus.
9 Mon intime ami* aussi, en qui je me confiais, qui mangeait mon pain, a levé le talon contre moi.
10 Et toi, Éternel ! use de grâce envers moi et relève-moi, et je [le] leur rendrai.

Devons-nous tourner le dos à ces paroles et allons-nous le tourner?

Mes amitiés à tous et bonne journée.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

papy

papy
Désolé mais je ne vois pas vraiment ou tu veux en venir. Mad

Le Presbytre

Le Presbytre
Bonjour Papy!

papy a écrit:Désolé mais je ne vois pas vraiment ou tu veux en venir. Mad

Un enfant de 10 ans qui aurait suivi tout ce que j'ai écrit comprendrait mais j'ai peur pour toi que tu ne sois plus de cet âge hélas!!! Il te faut faire une cure de rajeunissement en curant tout ce qu'on t'a appris depuis l'enfance. Tu es à mille lieux de ce que tu peux comprendre après alors qu'aujourd'hui tu sembles passer à côté de ce qui est plus qu'un trésor...

Dans ce chapitre 13 que nous venons de survoler, Yèshoua reprend à son compte le Psaume 41 qui dit entre autre :

Celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi [Psaume 41:9].

Si il dit cela avant que cela arrive c'est afin que, quand ce sera arrivé que les apôtres sachent vraiment que c'est lui le fils, l'envoyé de Dieu et personne d'autre. Cela nous démontre on peut mieux que ce Psaume 41 est attribué entièrement à Christ et que nous devons nous appuyer dessus même s'il est écrit aussi dans ce chapitre :

4 J’ai dit : Éternel ! use de grâce envers moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi.
5 Mes ennemis me souhaitent du mal : Quand mourra-t-il ? Quand périra son nom ?
6 Et si l’un vient me voir, il dit des paroles de fausseté ; son cœur amasse par devers lui l’iniquité ; … il sort dehors, il en parle.
7 Tous ceux qui me haïssent chuchotent ensemble contre moi ; ils imaginent du mal contre moi*:
8 Quelque œuvre de Bélial est attachée à lui, et maintenant qu’il est couché, il ne se relèvera plus.
9 Mon intime ami* aussi, en qui je me confiais, qui mangeait mon pain, a levé le talon contre moi.
10 Et toi, Éternel ! use de grâce envers moi et relève-moi, et je [le] leur rendrai.

Devons-nous tourner le dos à ces paroles et allons-nous le tourner?

Prends ton temps pour me lire, à nos âges nous avons le temps non!

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et je suis un Compagnon de Yèshoua à la fin des jours!

Mikael

Mikael
MODERATEUR
MODERATEUR
Jésus n'est pas un inconnu car meme le Coran en parle .

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 13 sur 13]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum